Un ancien détenu qui a couvert la moitié de son visage avec un tatouage portant l’inscription “DEVAST8” a déploré sa lutte pour trouver du travail.

Mark Cropp, 19 ans, buvait de l’alcool à la maison derrière les barreaux de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, lorsqu’il est passé à l’acte depuis un an.

Mais après avoir purgé sa peine de deux ans d’emprisonnement pour vol à main armée, Cropp a trouvé que l’encre était une tache sur ses perspectives d’emploi dans le monde libre.

Le père s’est lancé dans les médias sociaux cette semaine dans l’espoir de trouver un travail pour subvenir aux besoins de sa petite fille.

Continuer La Lecture en Page 2